En démontant la sellerie avachie, voilà à quoi j'avais affaire une fois la banquette avant retournée.

De la ficelle, de la corde à linge, des chambres à air de vélo, du fil de nylon et du fil de fer. Bref, ça tenait...comme ça pouvait!

La pince coupante ne s'est pas avérée inutile pour débarrasser la banquette de tous ces bricolages.


DSC00074

DSC00083

Comme on peut le voir (difficilement) sur les photos ci-dessus, la banquette d'origine est constituée de housses de tissu, reliées à des bords en toile de jute par des bandeaux de caoutchouc extensibles.Une armature faite de tige métalliques passées à travers les pièces de toile de jute et son reliées au cadre tubulaire de la banquette par des crochets spéciaux.

Les housses de tissu ne sont pas en superbe état. Elles ont beaucoup déteint et souffert. Il va pourtant falloir les garder, car ce tissu devient rare et quasiment introuvable en bon état. Les bandeaux de caoutchouc, eux, sont tous déchirés. Ils assuraient un semblant de moelleux à l'assise, mais là aussi, il va falloir en faire le deuil. Nous allons donc refaire une base exclusivement en toile de jute, sur laquelle reposeront les housses. A l'arrière de la banquette se trouvaient également des carrées de tissu rouge qui cachaient l'armature. Il va falloir en fabriquer aussi.

Voilà, par exemple, le schéma que nous allons suivre pour reconstituer une assise complète, droite ou gauche:

schema_assise

Direction donc le magasin de tissu, et après un SOS envoyé à super-maman-couturière et sa machine merveilleuse, nous nous mettons au boulot.

DSC00028__1600x1200_

DSC00029

DSC00033__1600x1200_

DSC00034__1600x1200_

DSC00048__1600x1200_

DSC00045

DSC00046__1600x1200_

DSC00059__1600x1200_

DSC00066__1600x1200_

DSC00075__1600x1200_

DSC00079__1600x1200_

DSC00080__1600x1200_

Écrire commentaire

Commentaires : 0